Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

383

Publié le par drink 75

La secrétaire du laboratoire d'analyses médicales du 383 rue des pyrénées tends la petite enveloppe qui contient les résultats de la jeune femme assez belle, celle-ci prends l'enveloppe et la dépose dans son sac, elle doit aller voir son médecin ce soir. Elle sera morte dans un an, elle ne le sait pas encore, personne ne le sait encore, mais rien ne pourra la sauver, la maladie du sang qui la touche usera son organisme et ne lui laissera pas de répit. Une femme attends sur une chaise dans la petite salle d'attente du laboratoire d'analyses médicales du 383 rue des pyrénées, elle ne comprend pas bien le français, sa fille est avec elle pour traduire, elle est diabétique. Une jeune fille referme sa manche de chemise au 383 rue des pyrénées, à l'intérieur du laboratoire médical qui fait l'angle avec la rue de la mare, cette rue qui descend tout schuss au cœur du vingtième, la jeune fille donc referme sa manche de chemise. Elle se sent fatigué depuis quelques temps, elle fait de l'anémie, on va lui conseiller des aliments plein de fer, plus un petit traitement, l'anémie est très courante chez les personnes d'origine méditerranéenne sans qu'on en connaisse trop la raison. En sortant du laboratoire, elle ira en face chercher un pain au chocolat dans la boulangerie qui fait l'angle avec la petite rue qui remonte vers la rue de belleville. A la frontière du vingtième et du dix-neuvième arrondissement. L'infirmière qui vient d’exécuter la prise de sang regrette le dernier mojito qu'elle a bu la veille, la journée va être longue, de toutes façons ce boulot est tellement con que les journées sont toujours longues, tu fais des études pendant plusieurs années et en fin de compte tu fais des prises de sang a la con. C'est a cause du connard avec lequel elle vit qui ne veut pas qu'elle travaille le week-end et le soir. Elle va le quitter et travailler dans un hôpital. A moins qu'elle devienne infirmière scolaire, elle aurait toutes les vacances et il suffit de donner un peu d'aspirine a des débiles qui veulent se rendre intéressants en se plaignant de maux de tête. C'est la tête dit le médecin aux deux parents qui semblent découvrir l’Amérique alors qu'ils voient leur futur progéniture de quelques centimètres sur l'écran de contrôle, il voudrait leur dire qu'ils ne se rendent pas compte de ce qui les attends mais il n'a pas le courage, il n'a pas l'énergie, il se demande ou est sa trainée de fille en ce moment, dans un bordel de manille peut-être, il se demande ce que fait son crétin de fils à l'instant, il se tire la nouille en regardant un film porno allongé dans un lit confortable de l'appartement que le médecin a du acheter a sa salope de mère. Un homme lit un livre, "torturez l'artiste" de joey goebel, il est soufflé par le style de ce gamin, impressionné par sa totale maîtrise, l'homme en oublie l'examen qu'il doit passer et il n'entends pas son nom lorsque le manipulateur en radiologie vient le chercher. La pluie se met a tomber sur le trottoir du cabinet d'analyses médicales du 383 rue des pyrénées et la réceptionniste se demande si elle a un parapluie pour rentrer chez elle, et d'ailleurs elle se demande si elle a réellement envie de rentrer dans sa maison pour retrouver son insupportable mari. Elle ne veut plus rentrer chez elle.

Commenter cet article