Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

399 Rue des pyrénées

Publié le par drink 75

399 Rue des pyrénées

Le 399 rue des pyrénées n'existe pas. Le 399 bis oui c'est un hôtel nous en avons déjà parlé, le 397 oui, nous y viendrons un peu plus tard, c'est une agence bancaire, mais le 399 n'existe pas. C'est un mystère. Certains disent que c'est l'arrêt de bus du 26 mais ce n'est pas possible. Un arrêt de bus n'est pas un numéro. Il y a une porte condamné, enfin ce qui pourrait ressembler a une ancienne entrée et qui devait peut-être correspondre au 399. C'est quand l'hôtel s'est installé, l'hôtel est la réunion de deux immeubles. Ils ont condamné une des deux portes. Mais pourquoi garder le 399 bis et non pas le 399. C'est parce que dans le quartier depuis la guerre plus personne ne veut habiter au 399 de la rue des pyrénées. On raconte une histoire sur un homme d'origine juive qui pendant la guerre avait peur pour sa famille et avait muré l'entrée pour faire croire qu'ils étaient partis. Cachés dans une cave de la rue des Pyrénées, leur entrée muré, on dit qu'ils sont tous morts de soif et de faim. L'homme avait donné une bonne partie ses économies a des personnes qui n'ont jamais ravitaillé sa famille. L'homme a du sortir dans la rue pour trouver a boire et a manger et il s'est fait arrêter. Sa femme et ses enfants l'ont attendus, en vain. Parfois la nuit, certains entendent les cris des enfants qui réclament a boire et a manger. Les fantômes de la cave de la rue des pyrénées. Il se dit dans le quartier qu'ils sortent parfois la nuit. Leurs corps n'ont jamais été retrouvés et personne n'a jamais plus voulu habiter le 399. Comme un hommage, comme une superstition un peu ridicule. L'homme qui m'a raconté tout cela, habitait au 395, mais c'est une autre histoire. C'est une autre toute autre histoire.

Commenter cet article