Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

360

Publié le par drink 75

360

Elle termine au 360 du coté des numéros pairs la rue des pyrénées, à l'angle de la rue de belleville. Après, de l'autre côté de la rue, c'est le dix neuvième arrondissement, les buttes chaumont, de l'autre coté c'est l'avenue simon bolivar qui s'en va vers jaurés. La rue de belleville qui délimite les deux arrondissements. Elle continue son irrésistible ascension pour terminer au plus haut point de paris, au métro télégraphe, il y a une plaque un peu plus loin pour le signaler. Il faudrait parler aux gens qui passent ici. Alcooliques, drogués, taulards. Il faudrait regarder la rue qui se termine ici, de ce côté, les visages fatigués, la nuit qui ne veut pas se refermer, la vie qui ne pas toujours germer. Ce n'est pas toujours facile, d'expliquer, pas toujours simple de raconter, ce n'est pas une sinécure, de regarder la vie qui presse, c'est juste de la littérature. Des mots qui vivent un peu, des regards las, des yeux vides, des cerveaux lessivés. La vie des corps, la vie d'ici, ceux qui sortent du métro, ceux qui entrent dans le métro, ceux qui traversent pour aller vers le métro belleville, ceux qui traversent la rue pour aller vers les buttes-chaumont, ceux qui traversent parce qu'après tout la vie de Paris c'est ce mouvement, c'est juste cela la vie de Paris, ce mouvement perpétuel. D'ici on voit la tour eiffel, sauf quand le ciel est bas, mais ici ce n'est pas bruxelles, le ciel n'est pas toujours bas, c'est vrai que parfois on ne voit pas la tour eiffel mais c'est juste quand il y a eu du brouillard. Quand la vie ne se lève pas, quand la ville ne se lève pas. Ici au 14 juillet, il y a du monde qui depuis l'intersection entre la rue de belleville et la rue des pyrénées regardent le feu d'artifice. La rue en devient presque piétonne. Bien entendu ce n'est pas le meilleur spot de paris, ce n'est la vue depuis le belvédère du parc de belleville, juste devant la mer à boire qui ne s'appelle plus la mer à boire, ce n'est plus devant le O paris qui avant s’appelait la mer à boire, il a encore changé de nom le rade, et le nouveau nom est encore plus con. Moncoeur belleville, n'importe quoi. Bref au bélvédère c'est la grande foule pour voir le feu d'artifice. C'est pas la même a l'angle belleville pyrénées c'est plus roots c'est des gens qui traînent là, qui s'arrêtent pour regarder. On dit aussi parfois, qu'a cet endroit précis, un fantôme déguisé en plus belle femme du monde, ou l'inverse, la plus belle femme du monde déguisée en fantôme danse dans la rue de belleville en regardant vers la tour eiffel, certains disent qu'elle descend a tout vitesse la rue de belleville sur un skate depuis la porte des lilas, je ne sais pas si c'est vrai, mais c'est comme souvent avec les histoires du quartier, l'important n'est pas de savoir si c'est vrai ou non, si ça peut exister ou pas, l'important c'est que certains en vivent, de cette mémoire, de cette vie qui trépasse. On va rebrousser chemin ainsi du côté des numéros pairs. On va repartir en arrière, on est des alcooliques après tout, on va repartir en arrière. On va y aller tout droit. On y va tout droit.

Commenter cet article