Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

314

Publié le par drink 75

C'est le 314 rue des pyrénées, au quatrième étage, il regarde la corde qui se balance et qu'il a accroché au-dessus de la douche, il lit et relit les analyses de son laboratoire médical et comprend que c'est fini désormais. Il devrait dire au revoir aux gens qu'il a aimé tout au long de sa pitoyable vie. Il devrait. Au 314 rue des pyrénées, au premier étage, une femme regarde et regarde encore la vidéo du dernier match de son équipe, elle est entraineur et analyse encore et encore, elle regarde les enchainements tout ces mouvements travaillés a l'entrainement, elle repère bien les problèmes comme les sorties de mêlées et la fluidité entre les arrières et les avants. C'est le 314 rue des pyrénées, c'est une vie qui continue, des gens boivent des verres, des gens poursuivent ce qui bientôt sera réduit en poussière et qu'on appelle la vie. Un homme frappe sa femme, peut-être qu'il a bu, peut-être pas, un homme frappe sa femme alors que celle-ci a la visage recouvert de larmes, alors que celle-ci le supplie d'arrêter. Il sait qu'elle continuera de l'aimer, il sait qu'elle ne lui en voudra pas, alors il frappe, pour passer sa mauvaise humeur, il frappe pour montrer qu'il commande et qu'elle doit le respecter. Un enfant lit un livre un peu plus haut, un peu plus bas dans l'immeuble du 314 rue des pyrénées, un enfant lit un livre pour essayer d'oublier ce qu'il subit au lycée. Ce qu'il subit a la maison. C'est le 314 de la rue des pyrénées, c'est un immeuble comme un autre, ce sont des vies comme des autres, c'est le 314.

Commenter cet article