Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

294

Publié le par drink 75

Je m'attable au bistrot qui fait l'angle avec la rue de l'ermitage. Mon ancienne cantine. Je mangeais chez le turc au moins une fois par semaine. Mais il a été racheté par le rade d’à coté. Les proprios sont les frères qui ont le rade qui fait l'angle place des rigoles. Je demande une pinte vu que c'est l'happy hours et que c'est 3 euros la pinte. Et 50 cents. Il me manque le turc, sa bouffe, et lui aussi. Il faudrait que je passe dire bonjour a sa femme qui tient la boutique de reprise de couture a jourdain, je sais qu'il cherche une affaire, aux lilas. Les cauchemars se font de plus en plus présents, j'ai rêvé de louise presque toute la nuit. Je rêve de louise presque toute les nuits. Je m'occupe d'autres affaires maintenant, il y a presque un mois que Louise est morte et une autre équipe est sur le coup. La mère de Louise m'a appelé, je lui ai expliqué qu'il fallait un oeil neuf sur l'affaire, que la nouvelle équipe sur le coup était très compétente. Nous avions l'air un peu crétin l'un et l'autre a l'autre bout du fil, ne sachant trop quoi dire, comme s'il restait quelque chose en suspens. Je lui ai dit que je continuerais de m'occuper de l'affaire. Ce meurtre était quand même le plus gros échec de toute ma vie d'enquêteur. Pas un suspect. Pas une piste. Rien. On avait arrêté tout les débiles du quartier - c'est pas ce qui manquait dans le coin - mais on avait pas la moindre piste. J’assèche rapidement ma pinte. Cette affaire me hante. Louise me hante. Sa mère me hante. Je reste ainsi, songeur, buvant ma bière a la terrasse de mon ancienne cantine au 294 de la rue des pyrénées. Comme absent du monde. Absent de tout.

Commenter cet article