Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

295 rue des pyrénées

Publié le par drink 75

295 rue des pyrénées

Devant le 295 rue des pyrénées, il y a l'arrêt du 26, arrêt pyrénées-ménilmontant. L'homme qui bientôt sera aveugle attends le bus, il est venu jusqu'ici en marchant, longeant la rue des pyrénées. Il attends toujours de perdre la vue, ça doit venir lentement, c'est un peu curieux, il ne sait pas comment ça doit venir, comment ça doit arriver. Il se demande parfois si le médecin ne s'est pas trompée. Mais non, sans doute, ça va venir lentement, très lentement, trop lentement. Au second étage du 295 rue des pyrénées, un homme est en train de chercher un endroit pour accrocher une corde. Il va en finir. Il n'en peut plus. Mais vraiment plus. Il comprend a quel point on est seul, totalement seul; dès que des problèmes semblent insurmontables. Il sait qu'il va en finir, il ne voit pas d'autres solutions. Il doit écrire une lettre a la femme qui l'aime pour lui expliquer, enfin non, pour lui demander de lui pardonner de l'abandonner. Devant le 295 de la rue des pyrénées, l'homme qui bientôt ne verra plus rien d'après les médecins, essaie de comprendre comment ça fait de devenir aveugle. Il ne sait pas. Il regarde le mouvement de l'angle de la rue de ménilmontant et de la rue des pyrénées, la chorégraphie des êtres, le va et vient des voitures. Il se dit que c'est peut-être le dernier jour qu'il voit bien. Le 26 arrive. Il aimerait savoir quand il ne verra plus. Il monte dans le 26 en direction de la place de la nation. Il va regarder la ville comme si c'était la dernière fois, parce que c'est peut-être la dernière fois. Une dernière fois.

Commenter cet article