Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

277 rue des pyrénées

Publié le par drink 75

 

Une femme nettoie quelques verres déposées dans l'évier au deux cent soixante dix-sept de la rue des pyrénées. Ce sont ceux dont ses enfants se sont servis pour boire leur dernier verre. Ils sont allongés maintenant dans leur lit. Morts. Elle nettoie les trois verres, ensuite elle doit encore ranger quelques affaires, que tout soit propre quand la police viendra. Elle a préparé le cocktail qui va la tuer elle aussi, elle ira se coucher dans la chambre de ses enfants, s'allonger sur la moquette. La femme dépose les verres pour qu'ils sèchent sur un égouttoir d'un appartement du deux cent soixante dix sept de la rue des pyrénées. Dans une heure tout au plus, tout sera terminé, elle se sent soulagé. Elle ne cherche plus a savoir si elle a raison ou tort, elle se remémore toutes ses nuits, tout ses jours, toutes ses insomnies, toutes ses réflexions. Elle a bercé ses enfants jusqu’à la fin, choisit de les regarder mourir et de leur tenir la main jusqu'au bout. Elle aurait pu mourir en même temps qu'eux mais elle a voulu les accompagner,  ne pas les laisser seuls face a la mort. Elle essuie ses mains avec un torchon et regarde a travers la fenêtre de la cuisine, les lumières de la rue des pyrénées. Elle sait bien qu'il n'y a rien après la mort, mais elle aimerait se souvenir de ça, des lumières de la ville la nuit, de la beauté du matin, de tout petits riens. La femme boit le poison qui va la tuer a son tour, elle ne tremble pas, elle ne ressent aucune douleur. Tout est bien. Ses enfants sont morts, ils n'auront pas a vivre la même vie qu'elle. Elle se sent soulagé.

Commenter cet article