Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

284

Publié le par drink 75

Au salon de beauté qui se trouve au 284 rue des pyrénées, dans une des cabines, une femme se fait masser les jambes par une sorte de laser. Elle se demande si elle va vraiment perdre du poids. L'argent et le temps ne sont pas des problèmes, dans les deux cas elle ne sait qu'en faire. Elle de demande si un jour l'ennui la quittera ne serait-ce que quelques jours, elle a bien essayé de prendre un amant, mais ça n'a pas changé grand-chose. Elle se demande comment elle pourrait vaincre l'ennui. A l’intérieur du salon, une femme fait le ménage, elle fait ses comptes dans sa tête et se rend compte qu'elle ne va pas s'en sortir, comme tout les mois, elle se demande si un jour ils ne vont pas le mettre dehors, elle a pu payer son loyer ce mois-ci mais si elle ne peut pas payer sa facture d’électricité comment elle va pouvoir faire ? Plongé dans le noir avec ses enfants, sans plus rien, plus de télévision pour les petits, plus de chauffage, plus de micro-ondes ? La fille de l'accueil du salon de bien-être du 284 de la rue des pyrénées a les yeux dans le vague. Elle se demande ce qu'elle va faire ce week-end, peut-être aller en boîte avec sa copine rigolote. Elle a envie de sexe, ça fait trop longtemps, elle était un peu dégoûtée après qu'elle ait quittée son dernier mec, ce crétin qui la faisait cocu avec toutes les putes de son bled pourri, mais maintenant elle sent que ça la travaille. Elle a envie de se faire caresser et baiser par un mec. Une femme entre dans le salon du 284 rue des pyrénées, elle vient pour un soin du visage mais elle vient aussi pour réfléchir. Elle doit virer certains de ces collaborateurs, il s'agit de bien choisir, ceux qu'elle doit garder et aussi ceux qui vont poser problème. Ce n'est pas un problème de personne, c'est un problème d'efficacité. Et aussi ne pas virer ceux qui lui poseraient trop de soucis a licencier, les juristes peuvent se révéler de sacrés emmerdeurs quand c'est pour leur propre personne qu'ils se battent. L'employée du 284 de la rue des pyrénées termine de masser les jambes de la femme allongée sur la table. Elle lui indique que c'est terminé pendant que l'autre se gausse de tout le bien que ça lui a fait. Tu devrais plus bouger ta graisse penser l'employée, c'est ça qui te ferait du bien. Elle doit chercher un autre boulot elle se dit, elle ne peut pas continuer ainsi, ce boulot est trop chiant et trop mal payé. Ce n'est pas ce dont elle rêvait. Ce n'est vraiment pas ce dont elle rêvait.

Commenter cet article