Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

257 rue des pyrénées

Publié le par drink 75

 

Une idée du rien. L'homme qui réside au 257 de la rue des pyrénées se pose cette question. Il a tellement bu l'homme qui habite au troisième étage du 257 de la rue des pyrénées, qu'il aimerait ne plus être rien, pour ne pas être si mal. Un homme assez agé lit "slow dancer" un recueil de poèmes de david kresh. Il lève la tête et réajuste ses lunettes, il regarde au-dehors. Il entend le taré du dessus qui exécute des cabrioles comme pour le rendre encore plus dingue. Il ne pensait pas que sa vie serait parfois pimentée par les crises alcooliques du voisin du dessus. Au troisième étage, l'homme ouvre son coffre qui contient les bouteilles pour essayer de trouver quelque chose a boire. Son coffre est vide alors il saute a pieds joints plusieurs fois et il rit comme un damné en imaginant la tronche de cake du vieillard d'en dessous. L'homme âgé qui vit au second étage du 257 de la rue des pyrénées écoute l'alcoolique du dessus qui joue a saute-mouton. Ce type est complétement débile, il a l'âge mental d'un enfant de 10 ans. Il ressent une forme de pitié pour ce poivrot pathétique. Il va falloir sortir dehors pour chercher a boire songe l'homme qui vit au troisième étage. Ou aller buter le connard du deuxième. Un truc qui lui passerait les nerfs. L'homme au second étage du 257 de la rue des pyrénées se lève de son fauteuil et va chercher son manteau pour aller acheter le monde chez le marchand de journaux de la rue des pyrénées. Deux hommes sortent de chez eux et ferment leur porte a clés au 257 de la rue des pyrénées. Un jour comme un autre. Un jour comme les autres.

Commenter cet article