Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

259 rue des pyrénées

Publié le par drink 75

 

Je pénètre dans l'immeuble du 259 de la rue des pyrénées. C'est celui qui se trouve juste a côté de cette boutique faisant l'angle avec la rue orfila et qui change d'enseigne tout les 6 mois depuis que la clinique de l'aspirateur dont le nom m'a toujours fait sourire a fermé. J'ai mon adjoint aux fesses, lui aussi continue de penser que l'on va finir par trouver l'assassin de louise. Nous montons l'escalier jusqu'au deuxième et je frappe a la porte. Une femme, la petite soixantaine m'ouvre la porte, je l'ai vu a l'hôpital, c'est la mère de la meilleure amie de louise, elle s'efface pour nous permettre d'entrer dans son appartement. L'amie de louise nous attends, assise sur le canapé de la salle a manger. Je lui serre la main. Je n'ai pas revu Chloé depuis l'hôpital, son copain venait de décéder suite a une tentative de suicide. Il y a plus d'une semaine. Elle a été hospitalisé et j'ai renoncé a l'interroger. La meilleure amie de louise, peut-être la seule. Louise, louise, louise. Je la devine qui me sourit alors que je serre la main de la jeune fille, je la devine qui pleure alors que je m'assois sur le canapé, je la devine qui hurle alors que j'ouvre la bouche. Louise, je vais trouver ton meurtrier. Comment vous sentez vous je demande a chloé. Nous avons bien entendu tiré des conclusions hâtives quand nous avons découvert le suicide du petit ami de chloé, après tout peut-être était il amant de louise et c'est lui le meurtrier, rongé par la culpabilité. Après tout il avait peut-être assassiné louise qui allait tout révéler de leur liaison et il se suicide. C'est courant de sortir avec la meilleure amie de sa femme ou de sa petite amie. Très courant. J'ignore ce qui n'allait pas chez mon copain dit chloé, il a toujours été ainsi, vaguement dépressif. Je crois que sa mort n'a aucun rapport avec celle de louise. Comme un hasard elle ajoute. Peut-être est-ce un déclencheur, mais il n'y a pas de liens entre leurs morts. J'ai relu le dossier de la jeune fille, khâgne, hypokhâgne, étude brillante. Elle est jolie. Je comprends que mon adjoint la regarde avec un certain intérêt. Il aimerait consoler la veuve je me dis en rigolant. Je le laisse poser des questions tout en pensant a louise. Mes yeux se perdent dans l'horizon qui est assez réduit, puisque c'est l'immeuble de l'autre côté de la rue des pyrénées. J'entends louise qui m'appelle, je l'entends mais je ne comprends ce qu'elle me dit. Je reviens un moment a la conversation, chloé explique que louise ne sortait qu'avec des hommes plus agès qu'elle, comme si elle cherchait son père dans ses amants. Rien de nouveau je ne lui dis pas. Le visage de louise se dessine près de moi. Je suis loin de tout, je suis près de toi louise, je suis tout près de toi.

Commenter cet article