Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

250 Rue des pyrénées

Publié le par drink 75

 

Au 250 de la rue des pyrénées, une femme entre dans la poste et se dirige vers les machines qui servent a oblitérer soi-même son courrier. Un homme fait la queue avec son recommandé a la main et il regarde la plaque sur lequel est inscrit le nom d'une femme qui est morte. Une employée de la poste du 250 de la rue des pyrénées, attends que l'homme qui vient d'envoyer de l'argent dans un pays d'afrique range ses affaires et que la personne suivante se présente au guichet, elle se demande ce qu'elle va préparer a manger en rentrant pour ses enfants. Une femme ouvre le courrier recommandé avec accusé de réception a la poste du 250 rue des pyrénées, elle extrait la lettre et lit la prose d'un huissier de justice qui lui réclame de l'argent, elle froisse la lettre et la jette dans une poubelle avant de sortir de l'édifice années 30. Un homme introduit sa carte de retrait dans le distributeur d'argent, il vient ici car on peut retirer dix euros et il lui semble qu'il lui reste douze ou treize euros sur son compte ce lui permettrait de faire quelques courses au lidl de la place des fêtes pour finir le mois, il tape son code en priant, la vie est devenue beaucoup plus difficile depuis que lidl refuse les chèques, la dernière semaine devient de plus en plus difficile, surtout quand le mois compte cinq semaines pleines. Un conseiller clientèle surfe sur internet en attendant son prochain rendez-vous, il sent l'appel du sexe, l'envie de s'accoupler sauvagement, alors il va sur un des sites sur lequel il rencontre des femmes, si on réfléchit bien c'est comme au supermarché, sauf que le fruit choisit sur l'étal doit accepter d'être cueilli, se dit-il en rigolant. Un enfant regarde les téléphones portables exposés sur les présentoirs a droite quand on entre dans la poste du 250 rue des pyrénées, sa mère le surveille de loin en faisant la queue pour retirer de l'argent sur son livret d'épargne. Au 250 de la rue des pyrénées, les gens vont et viennent, absorbés par des pensées futiles, des plaintes infantiles. Une femme déclenche l'alarme en sortant de la poste, mais personne ne fait attention, les employés sont absorbés par autre chose ou peut-être sont ils blasés de cette alarme qui se déclenche inopinément. Un homme entre et se demande ce qu'il fait là, pourquoi est-il soudain venu a la poste ? Son regard erre et il essaie de se remémorer la raison pour laquelle il est ici ?

Commenter cet article