Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

242 rue des pyrénées

Publié le par drink 75

 

Au 242 de la rue des pyrénées, un homme réfléchit. Il est très maigre, il fume pétard sur pétard, sans que l'on puisse y trouver un rapport de cause a effet. Il rédige l'édito de son fanzine. Le numéro dix-huit du 12 pages qui s'appelle, oh je ne sais plus comment il s'appelle et ça me fait chier. Voici l'édito. "Consacré aux ratés, aux projets avortés et aux mauvaises idées qui justifient la vie de ceux qui n'avaient rien à perdre d'autre que leurs chaînes, J'étais un raté est un journal-zine composé de textes improbables farcis des remugles d'une époque révolue pour laquelle notre présent était de la SF qui allait faire de nous de précoces mutants.feuille de route,une démarche éthique, une expérimentation esthétique. Le besoin de réagir devant le déni de nos vies, nos inexistences appréhendéespar des outils statistiques ou nos vécus disséqués par des spécialistes patentés.Nous n’existons plus que sur les modes du miraculeux, du dangereux et dumonstrueux. Nos vies sont pourtant bien souvent ordinaires, et cet ordinaire a finalement quelque chose de plus dérangeant, avec son lot d’ennui, de solitude, de manque de perspective, et du jamais loin du suicide... Des réalités qui ne cadrent pas vraiment avec l’idéologie de la réalisation de soi et de l’adaptation raisonnée aux règles de la société libérale qui nous ferait presque regretter le temps des invasions barbares. Coincés entre les impératifs liés à la survie et les nuances d’une vie au conditionnel, l’envie d’expérimenter de nouvelles formes inacceptables afin d’arracher les concepts à l’œuvre dans la mise à sac de nos vies. Lutter contre toute simplification, tout message trop évident, se garder des discours appris et de ce qu’on entend habituellement, prendre le large au risque de s’égarer. Il n'y a pas d’espoir à commercialiser ni de paumé à convertir, c’est du western, on tire à vue."

Commenter cet article