Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

244 rue des pyrénées

Publié le par drink 75

 

Je suis assis dans un fauteuil un peu défoncé chez mon copain qui habite au 244 de la rue des pyrénées, juste avant le passage des soupirs. Il dépose le disque et dépose le diamant sur le microsillon. 20 avant après, il dit, ça ressort en vinyle. Je reconnais la voix de karine qui sort des baffles et la basse très lourde. Bordel, je dis, tu as acheté be a vegetable ? Il me tend la pochette. Drive blind. L'album "be a vegetable" enregistré par david weber au studio des forces motrices. Un des meilleurs albums français de tout les temps je dis. Il me tend une bière, ça n'a pas tant vieillit il me dit. Je sais je réponds, je l'écoute encore très souvent. Je lui demande de me faire écouter le second vinyle avec les inédits et le fameux morceau fantôme. Tu te rends compte de ce que ce groupe serait devenu, comme ils auraient été énorme ! s'emballe rico. Je hausse les épaules. Je ne crois pas que les portobello bones soient devenus énorme et pour moi c'était les meilleurs. Il hausse les épaules a son tour, mais toi drinky tu es un sentimental avec eux, je vénère portobello bones, comme je vénérais forget mi note mais je te jure que les drive blind allaient devenir énorme. D'ailleurs la fameuse tournée ou ils ont splités, ils allaient jouer aux eurockéennes. Je les ai vu peu de temps avant, j'explique, tu sentais la tension dans le groupe. D'ailleurs je les ai interviewés après, pierre s'est désisté, et je me suis retrouvé avec karine et rémi. Tu m'étonne, dit rico,  Il a refait un groupe, rémi, avec les deux de sloy, dit-il très encyclopédique, je sais plus le nom du groupe, sabo, je crois. Jamais aimé sloy je dis, la voix du mec m'énervait. Sabo ça me parle pas, sabot oui, un groupe de jazz-core monté par deux américains qui vivaient en république tchèque, la batteuse était très grande et incroyable. Bordel tu me parle de quoi me dit rico ? Un peu comme la batteuse des décibelles, j'ajoute. Alors que la voix de pierre, retentit rico dit qu'il aimait bien tantrum. Je les ai vu au find fond de la banlieue française je dis mais je ne sais plus ou. D'ailleurs c'était avec portobello bones et leur nouveau bassiste, quand l'ancien est parti jouer avec no one is innocent. Rico se tape sur le front. Tu veux une autre bière.? me demande rico. D'ailleurs, je ne sais pas si je t'ai dis, mais j'ai dormi chez l'ancien bassiste des portobello bones alors que je ne le connaissais même pas, il était pas là, je sais plus pourquoi j'étais a tours. Peut-être pour aucard de tours. Rico me ramène une bière. C'était pas les tongz qui venaient de tours, je lui demande alors qu'il se met a hocher la tête de dépit d'un air épuisé.

Commenter cet article