Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

391

Publié le par drink 75

391

Une femme de 33 ans vit avec sa fille de 5 ans au rez-de-chaussée du 391 rue des pyrénées, ce soir elle sortira dehors et ira juste à coté au 391 rue des pyrénées pour acheter une 3 fromages dégueulasse chez pizza hut. Mais sa fille sera heureuse alors elle sortira une nappe et puis elle déposera la pizza comme un trésor sur la table et sa fille applaudira tout en gardant l'oeil rivé sur l'écran de la télévision. Une femme de 33 ans qui en parait 35 ans et qui n'ouvre même pas cette lettre qui est posé sur la table de sa cuisine, c'est la dernière avant l'expulsion, elle doit un an de loyer, enfin 9 mois et elle sait qu'elle ne s'en sortira jamais. Alors elle ouvre la porte du réfrigérateur et sort la bouteille de coca-cola et elle verse un verre a sa fille et elle le dépose sur la petite table basse et sa fille lui dit merci ma maman chérie. C'est a ce moment précis qu'elle est sur le point de s'effondrer, elle est sur le point de défaillir et se jeter aux pieds de sa fille et de lui dire excuse moi ma chérie, excuse moi mon amour de n'avoir pas fait plus pour toi, excuse moi d'être pauvre, d'être seule, excuse moi. Elle découpe la pizza et fais glisser une part dans une assiette en carton et la pose sur les genoux de sa fille qui lui dit tu viens près de moi maman. Elle répond qu'elle arrive et sort la bouteille de vodka de son frigo et verse un fond de bouteille dans son verre. Elle prend quelques glaçons dans le congélateur et les jette négligemment dans son verre. Les comprimés sont encore dans la petite boite, elle doit encore les écraser, elle doit tout d'abord les réduire en purée, avant de les mélanger au coca, avant de les faire boire a sa fille. Elle vient s'asseoir a côté de celle-ci qui rit en mâchant sa pizza, elle écoute ce rire qui est ce qui lui restera de la vie tout à l'heure, avant qu'elle s'allonge près de sa fille, avant qu'elle ferme les yeux une dernière fois, elle caresse la peau de son enfant, si quelqu'un pouvait s'en occuper, elle l'aurait laissé vivre, mais il n'y a personne. Elle sent la peau sous la paume de sa main, elle sent la peau douce de l'enfant, cette enfant qui rit et qui demain sera morte. Une femme de 33 ans vivait avec sa fille de 5 ans au rez de chaussée du 391 rue des pyrénées, on les trouvera le lendemain, allongé l'une contre l'autre, on les trouvera toutes les deux mortes, la main de l'enfant posée sur la poitrine de sa mère comme si elle avait voulu sentir ou entendre sa dernière respiration. Une femme de 33 ans vivait avec sa fille au 391 rue des pyrénées.

Commenter cet article